En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Projets Automobile

Tous les articles (9)
  • Finale régionale du challenge BMW Bac Pro 2014

    Catégories :  Challenge BMW
    Par CYRILLE VIAU, publié le lundi 7 avril 2014 10:31 - Mis à jour le mardi 8 avril 2014 09:43

                                           

    Après le challenge Norauto à Nantes, direction Rennes pour la finale régionale du Challenge BMW.

    Le samedi 05 avril, l’équipe du lycée Le Mans Sud, composée d’un trinôme de TMVA2, avait rendez-vous au lycée LP JEAN JAURES à Rennes autour d’un pot d’accueil.

    Contre 12 équipes de la grande région Ouest, notre équipe a participé aux différentes épreuves.

    Ils ont effectué 3 épreuves et une présentation du groupe BMW avec leur centre de formation :

    La première épreuve était de réaliser 3 schémas électriques avec leur montage.

    La deuxième (épreuve pratique sur un véhicule BMW 435i) était de réaliser un diagnostic, eh oui il y a aussi des pannes chez BMW…

     

    Et pour finir, notre trinôme a fini avec une étude de cas sur les différents types de moteur de la marque.

    En espérant de faire aussi bien que l’année dernière, c’est-à-dire 1er, les résultats seront connus dans 5 semaines…

  • Le challenge Norauto : étape régionale

    1  -  Catégories :  Challenge Norauto
    Par BRUNO ROBLOT, publié le mercredi 2 avril 2014 14:40 - Mis à jour le mercredi 2 avril 2014 14:43

    Nous retrouvons le binôme gagnant de la sélection locale, Amaury PASQUET et Corentin MARTEAU à

    NANTES afin de participer à l’épreuve régionale du 25 mars 2014.

    Le 24 mars les jeunes ont pris la direction du lycée professionnel Monge-la Chauvinière de NANTES accompagnés d’un  enseignant et du directeur du centre NORAUTO de la Chapelle Saint Aubin.

    A notre arrivée, nous avons rencontré l’équipe de Bordeaux.

    Après un repas passé en compagnie de nos  concurrents et des chefs de centre, direction l’internat du lycée de Monge-la Chauvinière.


    Le 25 mars 2014, nous avons été acceuilli par l’équipe de  NORAUTO.  Les trois équipes ont été 

    présentées (l’équipe du LPO Le Mans Sud, une équipe du lycée Beau de Rochas de Bordeau et une équipe du  lycée Monges de Nantes).

    • Chaque équipe a réalisé les 5 épreuves suivantes :
    • Accueil du client (écoute des demandes clients et apports de solutions)
    • Réalisation d’un remplacement d’embrayage sur moteur au banc
    • Diagnostic sur un système d’ABS
    • Contrôle et réglage d’un train avant
    • Restitution du véhicule avec travaux réalisés et travaux à prévoir

    Chaque binôme était noté par un jury composé de représentants des trois centres  NORAUTO (Le Mans, Nantes et Bordeaux)

    A l’issue de cette journée, le binôme ayant obtenu le plus de point sera désigné  vainqueur de la sélection régionale et ira à Lille pour la finale nationale.

    Après un challenge très disputé et des résultats très serrés (un point  et demi d’écart entre les deux premiers), le binôme vainqueur est celui de Bordeaux.

    Notre binôme termine très déçu  à la deuxième place à 1,5 point des premiers, dommage !!!

    Ce résultat est tout de même un très bon résultat et je tiens à les féliciter car ils se sont bien battus et ont représenté dignement le LPO Le Mans Sud

     

  • Les TMVA participent au challenge Norauto

    Catégories :  Challenge Norauto
    Par BRUNO ROBLOT, publié le mardi 14 janvier 2014 12:24 - Mis à jour le mercredi 2 avril 2014 14:23

    Les élèves de terminales de la section « Maintenance des Véhicules Automobiles » du lycée polyvalent  LE MANS SUD ont été sollicités par l’enseigne de maintenance automobile NORAUTO pour participer à un challenge organisé par leurs soins.

    Le 27 septembre 2013, Madame BRETAUDEAU chargée de recrutement NORAUTO sur la région OUEST et les directeurs des 3 centres Norauto sur l’agglomération mancelle (Allonnes, la Chapelle Saint Aubin et Le Mans sud) sont venus  au lycée polyvalent LE MANS SUD présenter aux 34 élèves de terminales BAC PRO MVA (examen à la fin de l’année)  le challenge NORAUTO.

    L’objectif est de faire connaitre aux élèves les différents métiers que l’on peut trouver dans l’enseigne et pourquoi pas devenir opérateur chez NORAUTO à l’issu du Baccalauréat Professionnel. 

    1. Présentation

    Le challenge Norauto est composé de trois sélections :

    • Une sélection par école : après la présentation, chaque élève a possibilité sur la base du volontariat de s’inscrire au challenge avec un collègue. Cette étape se déroule en binôme et à lieu au sein du lycée polyvalent LE MANS SUD.

    Les binômes inscrits devront  effectuer 5 épreuves : accueil client, une distribution sur moteur au banc, une maintenance périodique, une lecture défauts sur un système électronique et une restitution de véhicule avec explications au client des travaux réalisés.

    • Une sélection régionale : chaque binôme représentant des écoles concourra  lors d’une journée. Chaque binôme  aura 5 épreuves : accueil client, une géométrie, un embrayage, une réparation sur un système électronique et une restitution de véhicule avec explications au client des travaux réalisés.
    • Une sélection nationale : chaque binôme représentant les régions concourra lors d’une journée. Chaque binôme devra réaliser une révision complète.

    2.  La sélection par écoles :

    Pour l’année scolaire 2013/2014, 5 binômes (BOTINEAU K./PORTEBOEUF A.,YOUSFI M./NOEL F, UKZMAIL F./LEGARDA A., GAULT J./BRIERE S.,PASQUET A./MARTEAU C.) se sont portés volontaires pour participer au challenge. Cette sélection a  eu lieu au lycée polyvalent LE MANS SUD le 09 janvier 2014.

    Chaque équipe a réalisé les 5 épreuves suivantes :

    • Accueil du client (écoute des demandes clients et apports de solutions)
    • Réalisation d’un remplacement de courroie de distribution sur moteur au banc
    • Lecture défauts d’un système électronique  de véhicules
    • Remplacement pneumatiques, plaquettes et disques de frein Avant
    • Restitution du véhicule avec travaux réalisés et travaux à prévoir

    Chaque binôme était noté par un jury composé de représentants des trois centres  NORAUTO de l’agglomération mancelle et des enseignants en maintenance automobiles du lycée polyvalent LE MANS SUD.

    A l’issue de cette journée, le binôme ayant obtenu le plus de point sera désigné  vainqueur de la sélection par école.

    Un challenge très disputé et des résultats très serrés (un point d’écart entre les deux premiers), le binôme vainqueur est AMAURY PASQUET et CORENTIN MARTEAU.

    Chaque participant s’est vu remettre par  NORAUTO, un diplôme de participation, un tee-shirt, un sac et un coffret de petit cliquet FACOM et pour les gagnants un bon d’achat en plus,  PAS MAL, NON ???!!!!

     Nous retrouverons  nos deux vainqueurs pour la sélection régionale qui aura lieu le 25 Mars 2014 à Nantes.

    Tous nos vœux de réussite à nos deux champions pour défendre les couleurs du lycée Le Mans Sud.

        

  • Dispositif Adaptation à l'Emploi PSA pour le BAC PRO : DAE

    Par BRUNO ROBLOT, publié le mardi 15 octobre 2013 11:02 - Mis à jour le mercredi 16 octobre 2013 09:04

             

                                     

     

    Pour former leurs futurs techniciens en maintenance des véhicules, Peugeot et Citroën s’associent à l’Education nationale en mettant en place le Dispositif Adaptation à l’Emploi PSA. Le Lycée Polyvalent Le Mans Sud est un lycée partenaire. La formation est ouverte à 10 élèves de Baccalauréat Professionnelle MVA.

    Les élèves suivent plusieurs modules durant les deux années de première et de terminale:

    • 80 heures de modules Techniques sur les outils et véhicules PSA
    • 48 heures de modules Technico-commerciales

    Toutes ces heures sont dispensées en plus des heures habituelles prévues par le référentiel de l’Education Nationale soit le mercredi après-midi.

    De plus, les élèves du DAE passeront 8 semaines supplémentaires en entreprise (pendant les vacances scolaires) soit 22 semaines au total en première et terminale contre 14  semaines sur une formation classique.

    Le Monde de l’automobile est un moteur pour vous ! Alors prenez un virage avec Citroën, Peugeot et Le lycée Polyvalent Le Mans Sud.

  • Et oui nous ne sommes pas les seuls à parler Français sur cette planète !

    Par admin lemans-sud, publié le vendredi 28 janvier 2011 10:25 - Mis à jour le mardi 15 octobre 2013 18:15

    LA DECOUVERTE

     


    Vendredi 21 Mai 2010 :

    Après 7h de vol et 6h de décalage horaire, nous arrivons à l’aéroport « international » de Québec où nous sommes accueillis par Vincent Auger, un professeur du CIMIC (Centre Intégré de Mécanique Industrielle de la Chaudière). Un accueil chaleureux qui semble être tout à fait naturel pour nos partenaires Québecois ! C'est bien ce que nous avons pu découvrir, une population moins stressée qu'en Europe, une convivialité et un savoir vivre différents ! Il nous a ainsi fait faire le tour de Québec, et nous a fait découvrir la spécialité locale en terme de «  gastronomie » qu'est la poutine ! Nous n'en dirons pas plus sur ce plat, il faut le découvrir soi-même.

    Le lendemain de notre arrivée, la directrice du CIMIC Madame Doyon nous fait visiter son établissement scolaire et nous explique les programmes enseignés en filières automobiles.

    Nous retenons entre autre que les étudiants peuvent choisir de venir étudier le matin ou l’après-midi et ainsi moduler leur emploi du temps à leur convenance. S'ils se trouvent trop éloignés de l’établissement ce n’est pas un problème ; des cours par visioconférence sont aménagés. Le CIMIC est un établissement avancé technologiquement tant par sa conception que par les moyens qui sont mis à la disposition des élèves. La formation a en effet du s'adapter aux contraintes géographiques, démographiques et climatiques du pays.

    Le mardi matin, premier jour de stage, Vincent Auger le professeur qui nous a en charge nous conduit à nos entreprises respectives : Nicolas chez Mazda, Brice chez Ford et François chez Toyota.

     

    IMPRESSIONS DE STAGE

    BRICE, chez Ford

    Lors de mon arrivée, tout le monde était au courant qu’un français venait. L’accueil fut inoubliable. Mon accent les amusait beaucoup, ce fût d’ailleurs l’attraction de la «cantine» (la pause) où l’on partageait nos expressions.

    Côté automobile leurs «chars» (voitures) ont bien 4 roues mais ne font pas vraiment la même taille qu'en France. Chez Ford Québec, le plus petit moteur est un 2L , sinon on trouve le V8 standard de 350 chevaux essence. Il existe bien une version diesel, pas très écologie, de 6.4L mais peu vendue ...

    J’ai eu l’opportunité de faire des essais de différents pick-up, de Mustang (dont une version équipée de protoxyde d’azote: NOS), de Dodge RAM. Inutile de préciser que lors de mon passage à la réception, je ne me faisais pas prier pour rentrer ou sortir les véhicules….

    D’un point de vue technique tous les outils de diagnostic ainsi que la documentation automobile sont en américain, ce qui m'a causé quelques fois des petits soucis de compréhension, mais m'a permis d'enrichir mon vocabulaire.

    Grâce à une équipe et un encadrement formidables, ce stage a été très enrichissant aussi bien professionnellement qu'humainement.

     

    Nicolas, chez Mazda

    L’accueil chez Mazda fut chaleureux au possible. Mon maître de stage et responsable de l'entreprise François Morin m’a directement mis à l’aise par sa jovialité et son sens de l’humour. Le passage dans tous les services de la concession m'a permis de découvrir une équipe soudée.

    Ce stage m’a aussi permis de découvrir une autre façon de travailler, plus décontractée que chez nous (chez Mazda une pause tous les 2 heures rythmée par une sonnerie, comme au Lycée !). La principale difficulté rencontrée, bien que le pays soit francophone, a quand même été l’adaptation au langage technique, composé en grande partie de mots américains. Petits plaisirs : on m'a permis de conduire le char de l'entreprise, un Dodge RAM V8 5,7 Litres.

    En ce qui concerne le domaine extra professionnel, Fréderic Nadeau avec qui j’ai noué des liens amicaux nous a permis à tous les 3 d'avoir des activités hors stage au contact direct des québécois.

    Un stage donc très positif tant sur le plan humain que professionnel.

     

    François, chez Toyota

    Pour moi le stage s’est aussi très bien passé au contact de personnes très accueillantes et sympathiques. Je me suis senti bien dès le premier jour. Comme j’ai fait ma deuxième partie de stage chez le même constructeur en France, j’ai pu comparer les structures, la qualité des produits et le mode de fonctionnement des services après vente. Les véhicules sont très différents finalement des modèles français; j'ai pu travailler sur des modèles que l’on ne verra jamais en France et découvrir certains systèmes tel le démarrage à distance (qui permet de mettre le véhicule en température par grand froid) ou encore la prise de calandre qui permet de garder le moteur au chaud l’hiver en le branchant sur une prise secteur. Au final, ce stage m'a permis de travailler les langues en plus de la technique car si au magasin comme à l'atelier, la langue utilisée est l'américain, dès que l'on ne parle plus technique, c'est bien cette langue québecoise proche du vieux français et de l'argot qui est en usage.

     

     

     

     

    En dehors du stage, la découverte d'un pays !

    Nos horaires souples ainsi que les week-ends nous ont permis de sortir, faire des rencontres et connaître le pays. Eh oui, c'est aussi l'intérêt de faire un stage à l'étranger ! Pour faire court, le Québec est un pays d'une superficie d'environs 6 fois la France, avec 6 fois moins d'habitants. Paradoxalement la population est rassemblée dans les villes, souvent près des rivières laissant place à d'immenses étendues de forêts et de lacs.

    La vie au Québec

    Les rivières fournissent tous les besoins en électricité du pays grâce aux barrages hydroélectriques. L'électricité y est donc peu chère, ce qui laisse place à des abus tels que des lumières jamais éteintes dans certains établissements commerciaux ou scolaires ! Et c'est assez courant.. Pour l'eau, elle est tout simplement gratuite, car très abondante. Le carburant lui est presque 2 fois moins cher qu'en France ; en tant que passionné de l'auto, ça laisse rêveur ! Mais tout n'est pas aussi rose dans cette société, la couverture sociale par-exemple est payante, on pourrait dire simplement qu'elle est basée sur le même principe qu'une complémentaire en France, de ce fait les gens pauvres ou à faibles revenus ne peuvent pas en bénéficier ; mieux vaut ne pas tomber malade. En dehors de cela, n'oublions pas de parler du climat, en moyenne -15°c l'hiver et +25 l'été. Un climat sans doute à l'origine de l'entraide qui règne dans ce pays, car seul et isolé en hiver la vie y serait très difficile. Néanmoins, les Québecois vivent dehors. Même en hiver la vie est à l'extérieur, entre chasse, pêche, randonnées en skydoo (motoneige) ou encore ramassage de l'eau d'érable, nécessaire à la fabrication du fameux sirop. Ce ramassage autrefois effectué en traineau est maintenant dans 99% des cas mécanisé grâce à des tuyaux reliant tous les troncs d'arbres les uns aux autres. D'ailleurs pour l'anecdote, nous avons eu l'occasion de faire du paint-ball dans une érablière contre les Québecois, grâce à Fred Nadeau.

    Voilà donc certains des aspects que nous avons pu découvrir au Québec durant nos 3 semaines de stage. Le bilan en est très positif, c'est un pays qui mérite d'être découvert. Alors pour les courageux, bon voyage. Vous serez bien accueillis !

     

     

Trier par
Catégories
Auteurs